!css

6 questions à Dimitri Letort

09/07/2020

Chargé de Facturation Entreprise Epargne Salariale

1.    Peux-tu nous présenter ton parcours ?

« Après un bac Economique et Social j’ai réalisé un Bachelor dans une école de commerce à la Roche sur Yon pendant trois ans. J’ai ensuite occupé un poste de vente et réparation dans une horlogerie où je suis resté pendant un an et demi. C’est en 2017 que commence l’aventure Société Générale, avec mon premier poste en intérim en tant qu’assistant à la préparation des Assemblées Générales. J’ai pu notamment aider à la réalisation des plannings, l’enregistrement des consignes de vote ou encore apporter des réponses aux interrogations des actionnaires, ce qui fut une bonne première expérience.  En août 2017 j’intègre le service Epargne Salariale Société Générale en tant que Chargé de Facturation, poste qui me permettra d’intégrer le Groupe Société Générale en tant que salarié en octobre 2018. »

 

2.    En trois mots, comment décris-tu ton rôle ?

« RIGUEUR : le rapport direct que nous entretenons avec les clients au service facturation, nous impose d’être méticuleux et rigoureux sur chaque document émis. Nous sommes en première ligne face au client, il est donc nécessaire que les informations transmises soient correctes et soigneusement réalisées.

POLYVALENCE : un autre des aspects fondamentaux de ce métier est la polyvalence : il faut être capable d’endosser plusieurs casquettes et passer facilement et rapidement des sujets de réclamations, à l’aspect réglementaire ou encore à la gestion des indicateurs financiers. Il s’agit également de faire preuve d’adaptation face aux différents interlocuteurs avec lesquels nous traitons chaque jour. 

INNOVATION : le service facturation n’échappe pas aux nouveautés que ce soit en matière de processus ou technologiques. Une partie de notre métier consiste à revoir, réinterpréter et imaginer les processus de demain tout en respectant les contraintes réglementaires du métier.»

3.    Qu’est-ce qui te fait te lever le matin ?

« Un peu comme tout le monde mon réveil ! Ce qui me motive dès le matin c’est l’envie d’apprendre et d'explorer d’autres facettes de mon métier. Chaque jour de nouvelles situations, de nouvelles questions font surface et me poussent à sortir de certains automatismes, inhérents à la facturation, et donc à en découvrir davantage, à la fois sur mon métier mais aussi sur moi-même. Enfin, c’est aussi et surtout, l’envie de retrouver mes collègues qui contribue aussi à une journée réussie ! »

4.    Dimitri, quelle est ta devise, ta philosophie ?

« Je garde continuellement en tête que si une chose nous fait peur alors il faut la faire ! Ce n’est pas une chose évidente, sortir de sa zone de confort que ce soit dans la vie professionnelle ou personnelle, mais c’est un bon mantra qui pousse à se dépasser. »

5.    Dans la vie, quelles sont tes passions ?

« Je retrouve régulièrement mes amis autour d’un verre ou d’une partie de football : c’est l’occasion de décompresser et de passer de bons moments ! J’ai également un intérêt pour le cinéma et également ce qui touche à la culture geek en générale : les films et séries, j’aime particulièrement les thrillers et la SF (science-fiction) et tout ce qui permet de se creuser la tête tout en s'évadant, mais aussi les sciences. Ce n’est pas mon domaine à la base mais je m’intéresse beaucoup à l’astronomie, la physique ou encore l’Histoire. »

6.    En quoi peux-tu dire que c'est toi l'avenir ?

«Je considère que chaque génération apporte sa pièce à l’édifice, je fais partie de la génération qui a grandi avec le développement du numérique. C’est un facteur indispensable dans nos métiers aujourd’hui et à l’avenir, et c’est à nous d’engager cette transformation. La capacité à identifier, analyser et utiliser cette culture du numérique dans la simplification des processus, c’est aussi se lancer à la découverte de nouvelles opportunités ! »