!css

L'hebdo des marchés : semaine du 18 avril 2022

Les indices d’inflation sont désormais attendus avec la même appréhension que le dernier rapport du Giec. La différence entre les deux, c’est que les premiers font toujours plus peur que le second. Preuve en est que la mobilisation pour faire baisser les prix est plus générale que pour faire reculer le mercure climatique. La semaine passée donc, les intervenants attendaient le dernier indice américain des prix à la consommation (IPC) avec fébrilité. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas été déçus. Avec à la clé, un aller simple en DeLorean pour les années Reagan. L’époque du Walkman, du hip-hop, de Dallas, des coupes punk ou mulet - bref, du bon et beaucoup de “merci, sans façon”. Chez les banquiers centraux, la question ne manquera pas d’alimenter le débat sur le thème « Hawkish, mais pas trop ? ». En tout état de cause, la BCE a réitéré la semaine passée sa volonté de prendre son temps avant d’agir...