!css

L'hebdo des marchés : semaine du 10 janvier 2022

Cette année, les investisseurs avaient de bonnes raisons de prolonger les festivités de fin d’année. Rallye de décembre confiné, fêtes de Noël naso-testées, réveillons clusterisés. L’opportunité était grande de se rattraper sur les premières séances de 2022. Comme une envie de ne pas refermer la parenthèse enchantée de 2021. De ne pas omicroniser une reprise qui a encore un trimestre de soutien monétaire devant elle. Pourtant, contrairement à il y a un an, le tableau 2022 tient plus du Pollock que du Matisse. Covid ascendant Omicron, échéances électorales en pagaille, tensions géopolitiques. Plus que jamais, l’évolution sur le front sanitaire sera, cette année, déterminante...