!css

L'hebdo des marchés : semaine du 11 juillet 2022

Ça y est, on y est ! Et même si ce n’est pas encore acté, la récession devrait devenir une réalité au cours de ce trimestre. C’est ce que suggérait la semaine passée le PMI composite (S&P Global) pour la zone euro tombé à 52 en juin - soit un plus bas de seize mois - alors qu’il était encore à 54,8 le mois précédent. Depuis son saut du haut de la falaise, à mesure qu’il fend le vide, le corps économique accélère son plongeon vers les eaux récessives. La question n’est donc plus de savoir s’il sera finalement mouillé – la réponse tombe sous le sens - mais plutôt d’anticiper la profondeur du plongeon sous la ligne de flottaison et, donc, la durée d’immersion. La récession est bel et bien là. Sous le sable, la récession ! Sous les transats, les parasols, la crème solaire, le barbecue, les châteaux de sable et les chapeaux de paille… la récession ! On pourrait presque en faire un poème façon “Liberté” de Paul Eluard. “Sur le fronton de Wall Street, sur les perspectives bénéficiaires des entreprises, sur les prévisions de croissance, sur l’écho de la reprise post-Covid, j’écris ton nom : récession”. Comme une forme de soulagement sur l’assurance, surtout, de voir l’inflation refluer. Mieux vaut plonger avec le cœur léger en se disant que cela ne devrait pas durer. Le temps de tourner la page 2022 et l’épisode ne sera qu’un mauvais souvenir. C’est, en tout cas, l’idée qui fait son chemin sur les marchés…