!css

L'hebdo des marchés : semaine du 4 juillet 2022

Difficile de s’attendre à autre chose. Et pourtant, le bulletin semestriel tombé la semaine dernière s’est révélé encore plus catastrophique que prévu. Avec un baisse d’un peu plus de 20 %, le MSCI World a signé sur les six premiers mois de l’année la pire performance de son histoire. Comme le Nasdaq (-29 %) ! Pour le S&P (-20,6 %), il faut remonter au premier semestre 1970 pour observer une telle dégringolade. Pour le Dow (-15,2%), au premier semestre 1962 ! En se repassant au ralenti le film des six derniers mois, l’environnement de marché s’apparente un peu au chaos qui règne dans l’habitacle de l’Alpha Giulleta sprint de Piccoli dans “Les choses de la vie” au moment de l’accident. C’est d’ailleurs ce qui peut caractériser cette première moitié d’année : une sortie de route. D’autant plus violente qu’elle intervient après une année euphorique marquée par la reprise post-pandémique qui avait porté les valorisations au-delà du rationnel. À commencer par les valeurs technologiques, vedettes du confinement généralisé, de la réalité distanciée et du passe-temps streamé…